CGHAV
Le Cercle Généalogique et Héraldique de l’Auvergne et du Velay (CGHAV) créé en 1978 par Mr Michel TEILLARD D’EYRY a fêté l’an dernier ses 40 années d’existence.
Avec plus de 850 adhérents, cette association généalogique permet à bon nombre d’originaires de l’Auvergne et du Vellay de retrouver leurs ancêtres. A l’ère d’internet, en s’appuyant sur un site internet aussi complet que possible et qui s’enrichit encore, l’association permet de :
- Rassembler des passionnés de Généalogie
- Aider les débutants et les confirmés
- Faciliter les recherches (écrites et internet)
- Promouvoir l’histoire des familles auvergnates
- Préserver les archives publiques et familiales.
Le Cercle publie notamment une revue renommée « A Moi Auvergne » et organise plusieurs rencontres et manifestations au Pays et également à Paris. Membre de la fédération Française de Généalogie (FFG) et affiliée à la Ligue Auvergnate par son président fondateur, cette association porte haut l’histoire des familles de nos régions.
Succédant à monsieur Alain ROSSI, madame Marie Françoise BRUNEL, membre de l’association quasiment depuis l’origine a donc accepté avec courage et brio le poste de
présidente de l’association. Elle est accompagnée de messieurs Alain ROSSI et Henri PONCHON en tant que vices présidents et Jean Pierre BARTHELEMY en tant que secrétaire.
C’est sur la route des vacances, le 1er aout 2019, que nos deux présidentes ici en photo, firent connaissance à Clermont Ferrand, leur permettant, ensemble d’évoquer quelques projets pour l’avenir. Notamment, concrètement la mise en valeur de panneaux réalisés à l’occasion du 40ème anniversaire du CGHAV d’illustres figures auvergnates d’une part, et des échanges de communication accrus sur le WEB d’autre part. Un projet de renouvellement du site internet du CGHAV est, d’ores et déjà, à l’étude par le nouveau bureau.
Toutes nos félicitations à madame Marie-Françoise BRUNEL et longue vie à cette belle association contribuant à la sauvegarde de notre histoire. (Lien sur le site CGHAV !)

LIFR R7M16 S2019 2 216Voilà bientôt près d'un siècle (depuis 1922 !) que les équipes de l'US Massif Central - devenu l'US Olympiades Massif Central (USOMC) après la fusion en 1988 avec l'AS Olympiades - arborent l'emblème de l'Auvergne sur les terrains de rugby, en Ile de France comme partout en France.
Fier de ses origines et de ses valeurs, fort de près de 600 licenciés, l'USOMC, basé au Stade Georges Carpentier dans le 13ème arrondissement, s'appuie tout particulièrement sur sa très dynamique Ecole de Rugby (qui compte plus de 200 jeunes joueuses et joueurs des U6 aux U14) et sur une politique sportive résolument construite autour de la formation et structurée notamment depuis plus de dix ans autour d'une véritable "filière jeunes" (regroupant l'Ecole de Rugby, les Cadets et les Juniors), dont sont issus de plus en plus de joueurs de l'équipe première.

Sénat 2019 01Nicolas NUGER, nouveau Président de la marque Auvergne a réuni ses réseaux parisiens au Sénat le 9 juillet dernier. Il était accueilli par Josiane COSTES, Sénatrice du Cantal, qui ouvrit la soirée au nom de tous ses collègues parlementaires d’Auvergne.

Rapporteur de la mission d’information "Transports aériens et aménagement des territoires", Mme Josiane COSTES précisait que l’avion est aujourd’hui un mode de transport incontournable pour certains territoires enclavés, non reliés efficacement par le train ou la route. Les enjeux que le transport aérien soulève, en matière notamment d’intermodalité, d’aménagement des territoires et de développement économique est donc au cœur de ses travaux.

nuit burons 2019 01Le haut plateau de l'Aubrac est parsemé çà et là de curieuses petites maisons de pierre, couvertes de lauzes : les burons; marqueurs forts de l’identité culturelle et paysagère de l’Aubrac.  Ils ont accueillis hommes et bêtes durant les périodes d’estives. Entre mai et octobre, les troupeaux étaient mis en pâturage et le lait collecté, transformé sur place en fromage. Cette tradition pastorale a peu à peu disparu, mais, pour redécouvrir ce patrimoine et mettre en lumière ces « fromageries d’estives », le Parc Naturel de l'Aubrac a créé la « Nuit des burons ».

Alors qu'à l'époque, les burons de l'Aubrac rassemblaient 300 burons fonctionnels, aujourd'hui, seulement quelques dizaines sont en état. Ainsi, en mêlant patrimoine et culture, cette initiative est destinée à faire vivre, et à rendre hommage aux élevages et éleveurs de l'Aubrac, en donnant une seconde vie aux burons.

DSCN0441Nous célébrons, cette année, le cinquantenaire de l'élection de G. POMPIDOU à la Présidence de la République. C'est une commémoration nationale, placée sous le haut patronage d'Emmanuel MACRON. Sous l'égide de l'Institut POMPIDOU, elle donne lieu à différentes manifestations. Je citerai, entre autres :

- Le 29 mai 2018, conférence d'Edouard BALLADUR : "Le pouvoir et les institutions face aux évènements de mai-juin 1968". Un rappel du rôle de G. POMPIDOU, alors 1 er ministre, qui tint ferme la barre.
- Les 20 et 21 juin 2019, grand colloque au Centre POMPIDOU : "Avec G. POMPIDOU, penser la France : héritage et perspectives".
Les Auvergnats de Paris et la Veillée d'Auvergne y ont largement contribué :

Les coulisses d’un beau reportage !

TF1 07 06 19 01Notre beau territoire de l’Aubrac est à l’honneur ! Après sa labellisation de Parc Naturel Régional, les médias s’intéressent encore un peu plus à ce beau plateau préservé et inégalé.

Jean-Pierre Pernaut et son équipe du JT de 13h00 ont choisi de mettre à l’honneur cette terre au travers du portrait de quatre personnages hauts en couleurs et/ou emblématiques de l’Aubrac. Et c’est finalement une dame, vêtue le plus souvent de velours rouge et or, célébrée il y a presque un an, le 7 juillet 2018 par sa reconnaissance au Patrimoine Immatériel culturel immatériel de la France, par décision du ministère de la Culture, qui a retenue toute leur attention.

Sylviane Mondet, grand reporter pour le JT de TF1, a, de ce fait, pris contact avec Victor Laroussinie initiateur de cette candidature et rédacteur de la fiche d'inventaire, afin d’établir un programme pour ce reportage visant la mise en valeur de ce bel instrument emblématique de l'Aubrac et des Auvergnats à Paris avec la meilleure appréhension possible pour un public des plus vastes. Accompagnée de Mathilde Liotard, journaliste Reporter Image à TF1, Sylviane Mondet avait donc rendez-vous à Lacalm (Nord Aveyron) ce vendredi 7 juin pour une journée de tournage.

Aller au haut