L'Auvergne sous les étoiles de Baltard : Soirée Volcanique samedi 14 décembre à 20h

Baltard

Prenez vous billets ici....billeterie 

Grâce à votre passion pour la Cabrette, le concours perdure depuis 1961 et se fixe toujours le même objectif : développer entre tous les professeurs et entre tous les élèves une émulation favorable à l'évolution et aux progrès de la Cabrette, qui porte son histoire à travers ses accents qui s'égrènent pour nous unir dans la joie et l'amitié.

INITIATION
Rechercher le son de la Cabrette
Les candidats devront savoir :
          • Maîtriser "le vent" pour éviter toute surpression ou dépression pouvant altérer à la fois la justesse de la note et le timbre de l'instrument;
          • Jouer des notes liées enchaînées les unes aux autres sans frottement avec les bonnes articulations sans qu'elles soient interrompues;


L'harmonisation des notes
          • Savoir harmoniser les notes vibrées (ou vibrato) en effectuant des battements réguliers avec l'index de la main droite;


La technique
          • Mémoriser le morceau à interpréter;
          • Connaître la technique pour monter une note à l'octave.



ESPOIR
En plus des acquis de la catégorie "Initiation", les candidats devront savoir :


Rechercher le son de la Cabrette
          • Commencer à maîtriser le "liemanié";
          • Jouer tout les demi-tons de la gamme;
          • Jouer des notes piquées en évitant toute surpression;


L'harmonisation des notes
          • Harmoniser les notes vibrées (ou vibrato) dans le même rythme que le morceau joué;
          • Maîtriser les coups de doigt appelés notes d'ornement ou appoggiatures;


La technique
          • Jouer en cadence avec le battement d'au moins un pied (sauf pour les personnes à besoins spécifiques);
          • Maîtriser la "fourche escamotée";
          • Approche du picotage.


 


CONFIRME
En plus des acquis de la catégorie "Espoir", les candidats de cette catégorie devront posséder toute la technique de la Cabrette, jouer en cadence avec le battement des pieds (sauf pour les personnes à besoins spécifiques)
Ils seront jugés sur la qualité de l'interprétation, du rythme, du sens de la mélodie et plus encore du phrasé qui doit donner lieu à de multiples développements qui structurent ainsi un discours musical.


EXCELLENCE
En plus des acquis de la catégorie "Confirmé", les candidats auront une maîtrise totale de l'instrument, et une connaissance fouillée du répertoire traditionnel et du patrimoine musical confié par nos aînés.
Ils seront jugés sur la qualité de l'improvisation rythmique et mélodique des morceaux interprétés et l'aptitude du Cabrettaïre à sentir et à rendre, par le jeu, l'émotion et le sens du morceau interprété.



Lexique
Tempo : comme le déroulement de la pellicule pour un film ou le débit de la parole pour une poésie, il doit être régulier. Le candidat doit interpréter les morceaux dans la bonne vitesse du début à la fin (métronome)
Cadence : respecter les temps qui remplissent les mesures.
Les notes vibrées (ou vibrato) : L'harmonisation de ces notes consiste à effectuer des battements réguliers avec l'index de la main droite (dans le même rythme que le morceau joué) après avoir exécuté la note. Les vibrés s'effectuent sur les notes longues pour les faire "chanter".
Liemanié : L'harmonisation de cette note consiste également à effectuer des battements réguliers avec l'index de la main droite en le faisant glisser vers le bas afin de découvrir le trou environ aux trois quarts (suivant les pieds). On obtient ainsi une sorte de vibrato, une variation régulière du son (qui reprend périodiquement la même valeur)
Harmonisation des notes : ce sont des notes d'ornement qui précèdent la note réelle, appelées appoggiatures. Les coups de doigt ont pour but de donner de la cadence et des nuances au morceau interprété.
Picotage : techniques spécifiques de la Cabrette qui consistent à faire des retours sur la note fondamentale. Le jury apprécie la régularité et la vitesse d'exécution des notes et son utilisation à bon escient !
Justesse : adjectif qualifiant un son pur, un jeu correct.


Victor Laroussinie


medailleor 2Georges Soule, président de l'association Cabrettes et Cabrettaïres créée le 23 avril 1956 par Jacques Berthier, organise le premier concours National de Cabrette en 1961.

Année après année, le niveau ne cesse de s'élever aussi bien dans la qualité des interprétations que dans le choix des morceaux. En conséquence, il décide de créer en 1967 la récompense "Médaille d'Or". La médaille d'or n'est pas systématiquement remise lors d'un concours; le jury décide en fonction du niveau des candidats de la catégorie "Confirmé".

L'attribution des premiers prix dans les catégories "Espoir" et "Débutant" est également susceptible d'être annulé si le jury estime, à l'unanimité, que la valeur des concurrents s'avère insuffisante. Trente ans plus tard, le même constat est établi : le niveau a considérablement progressé. Aussi, en 1997, sur proposition de Victor Laroussinie, le conseil d'administration de l'association "Cabrettes et Cabrettaïres", décide de créer une catégorie supplémentaire appelée "Excellence" pour l'attribution de la médaille d'or. Le niveau demandé aux candidats de la catégorie "Confirmé" qui concourraient jusqu'alors pour la médaille d'or reste identique. En revanche, pour décrocher la médaille d'or dans la catégorie "Excellence", chaque concurrent est désormais soumis à l'interprétation d'un morceau supplémentaire, non étudié, tiré au sort lors du concours. Un nouveau pallier est franchi; une maîtrise totale de l'instrument ainsi qu'une connaissance fouillée du répertoire traditionnel et du patrimoine musical confié par nos aînés, sont indispensables pour conquérir la médaille d'or.

Le niveau requis pour concourir dans chacune des quatre catégories est explicite et énoncé formellement à tous les professeurs et membres du jury. A l'image des candidats, les membres du jury sont devenus, au fil du temps, de plus en plus exigeants. Ils évaluent les candidats de façon globale en jugeant la technique, la mise en place, le rythme, les nuances mais aussi le charme de l'exécution et tout ce qui artistiquement fait la qualité d'une interprétation. Le jury est composé de Cabrettaïres dont la notoriété n'est plus à démontrer et représentant toutes les sensibilités de la Cabrette.


Ce concours prestigieux est organisé tous les trois ans, avec le soutien de la "Ligue Auvergnate et du Massif Central". Il réunit des candidats de tous horizons et tous âges mais qui, ont tous un point commun : l'amour de la Cabrette. Pour que chacun puisse exprimer cette passion, tous les professeurs peuvent y présenter leurs élèves et tous les Cabrettaïres peuvent y prendre part.

Les lauréats depuis 1961...
Date
Grand Prix
Lauréats
 
Samedi 28 septembre 2019 
Nogentel (94)
Prix Jacques Berthier
 
1er Prix Médaille d’Or : 
Olivier Rouvellat
(1980)
olivier
Dimanche 15 mai 2016 Conservatoire Municipal de Courbevoie (92)
Prix Roger Aldebert
1er Prix Médaille d’Argent :
Romain Delcelier
(19/05/1989)
delcelier
Samedi 19 mai 2013 Conservatoire Municipal de Courbevoie (92)
Prix Lucien Destannes
1er Prix Médaille d’Or :
Fabrice Lenormand
()
F.Lenormand
Samedi 29 mai 2010
Conservatoire Municipal A. Navarra de Charenton (94)
Prix Jean-Louis Fournier

1er Prix ex-aequo Médaille d'Argent :

Emilie Picou
(03/12/1987)

Vincent Laroussinie
(05/11/1985)

emilie p
vincent l
Samedi 5 mai 2007 Conservatoire Municipal A. Navarra de Charenton (94)
Prix Jean Marginier
1er Prix Médaille d’Argent :
Olivier Rouvellat
(20/11/1980)
Rouvellat Olivier
Samedi 8 mai 2004
Conservatoire H. Dutilleux de Clamart (92)
Prix Rémi Cestrières

1er Prix ex-aequo Médaille d'Or :

François Lazarévitch
(25/08/1975)

Aurélien Vadier
(10/04/1977)

Lazar1 small
Vadier1 small
Samedi 19 mai 2001
Conservatoire H. Dutilleux de Clamart (92)
Prix François Hugon

1er Prix Médaille d’Or :
Jean-Michel Héricourt
(23/02/1974)

JeanMi1
Samedi 16 mai 1998
Salons Delbor Paris
Prix René Anglade

1er Prix Médaille d’Or :
Xavier Hoiret
(20/08/1973)

X Hoiret
Samedi 20 mai 1995
Salons Delbor Paris
Prix Pierre Ladonne

1er Prix Médaille d’Or :
Victor Laroussinie
(16/03/1961)

victor2 pt
Samedi 23 mai 1992
Salons Delbor Paris
Prix Marcel Bernard

1er Prix Médaille d’Or :
Pascal Pichonnier
(02/04/1972)

pichonnier
Samedi 20 mai 1989
Salons Delbor Paris
Prix Antoine Bouscatel

1er Prix Médaille d’Argent :
Christophe Poulet
(09/03/1964)

ChPoulet
Samedi 24 mai 1986
Salle du Stade Français (16e)
Prix Marcel Marginier

1er Prix Médaille d’Or :
Stéphane Charpentier

Stephane Charpentier
Samedi 28 mai 1983
Parc Floral Paris
 

1er Prix Médaille d’Or :
Michel Esbelin
(09/08/1961)

esbelin
Dimanche 1er juin 1980
Foyer de la Cité des Fleurs
Prix Georges Soule

1er Prix Médaille d’Or :
Dominique Paris
(25/10/1953)

Paris
Dimanche 23 mai 1976
Salons Vianey Paris
 

1er Prix Médaille d’Or :

Franck Seguy

séguy
Dimanche 16 juin 1974
Salons Delbor Paris
 

1er Prix Hors Concours
Jacques Chanson

(8/10/1949)


1er Prix Médaille d’Argent :
Jo Bénoliel
(30/09/1946)

chanson pt
benoliel pt
Dimanche 18 juin 1972
Salons Delbor Paris
 

1er Prix Médaille d’Argent :
Jacques Chanson
(8/10/1949)

chanson pt
Mercredi 11 novembre 1970
Café de Paris Les Lilas
 

1er Prix Médaille d’Or :
Jacques Rouvellat
(10/10/1950)

JRouvellat
Dimanche 21 mai 1967
Café de Paris Les Lilas
 

1er Prix Médaille d’Or :
José Roux
(27/01/1938)

Jose Roux
Dimanche 30 mai 1965
 

1er Prix Médaille d’Argent :
Guy Letur
(07/03/1943)

G Letur
Dimanche 26 mai 1961
Lancry
 

1er Prix Médaille d’Argent :
Jo Ayrignac
(28/03/1933)

 

Chirac 5Jacques CHIRAC né à Paris le 29 novembre 1932 et décédé le 26 septembre dernier repose désormais au cimetière de Montparnasse, dans cette ville de Paris qu’il aimait tant.

Le patronyme Chirac désigne une personne originaire de Chirac, nom de la commune de Chirac-Bellevue en Corrèze. Il aimait ainsi à rappeler son patronyme, qui "a pour origine la langue d'oc, celle des troubadours, donc celle de la poésie"…

Depuis plusieurs jours, les hommages se multiplient louant tour à tour l’homme politique, engagé, précurseur en matière d’environnement, défenseur du monde agricole ou acteur respecté de la scène internationale. Un homme auquel les français étaient attachés, qui souriait à la vie comme il aimait la France. Un homme persévérant et chaleureux ayant mis sa vie au service de notre pays.

IMGM9069bCe 21 septembre 2019, le soleil était radieux !

Et pourtant, il n’était pas aussi radieux que dans le sourire et l’enthousiasme de ces jeunes petits PASTRES et de leurs parents qui avaient préparé, depuis plusieurs mois déjà, cette journée pour tous les groupes folkloriques de la Région Parisienne.

En effet, cette fête qui a lieu tous les deux ans, en septembre, constitue un évènement unique, joyeux et amical. Chacun des groupes qui y participe donne toujours le meilleur de lui-même qu’il soit organisateur ou bien participants. Sept groupes étaient en lice cette année : Le Baïlero, La Bourrée Montagnarde, La Bourrée de Paris, Les Gentianes, la Montagnarde,  Lou Padélou, Le Réveil Auvergnat. Bravo à tous !   

fed cantal salles 2019Après Murat (2017) et Montboudif (2018), c'est le cadre enchanteur du  château de Salles près d'Aurillac qui servait de rendez-vous, ce mardi 6 août à la Fédération des Amicales Cantaliennes.

Le propriétaire Christian Vabret avait bien fait les choses. Tout au long du repas, la gastronomie était mise à l'honneur : défilé des plats au son de la cabrette et de l'accordéon et présentation des produits. Près de 150 personnes avaient répondu présent dès l'apéritif. Bruno Faure, président du Conseil Départemental, disait sa joie de voir une aussi belle et grande journée des expatriés. Bernard Lhéritier, Président de la Fédération des Amicales Cantaliennes, remercia tout son monde  et particulièrement ceux qu'on ne cite jamais mais qui sont notre raison d'être, avant de citer le père Jean Chabaud  notre aumônier, Roger Vidal (Veillée d'Auvergne), Robert Four (USMC Rugby).

Aller au haut