- En construction -

 

NA 2018Traditions du Folklore Auvergnat

La tradition est une mémoire et un projet, en un mot une conscience collective : le souvenir de ce qui a été, avec le devoir de le transmettre et de l'enrichir. C'est notre vocation, notre point commun.

Le folklore est un des éléments les plus forts de notre identité, pas un testament, seulement un patrimoine, une richesse qu'il faut conserver et faire connaître aux nouvelles générations car la culture et la transmission de notre savoir, sont avant tout un véritable passeport pour l'avenir.

Les fêtes et coutumes qui se perpétuent égrainent la vie de nos villages, en particulier l'été, alors pourquoi ne pas partir à leur découverte ?

La tradition désigne la transmission continue d'un contenu culturel à travers l'histoire depuis un événement fondateur ou un passé immémorial (du latin traditio, tradere, de trans « à travers » et dare « donner », « faire passer à un autre, remettre »). Cet héritage immatériel peut constituer le vecteur d'identité d'une communauté. Dans son sens absolu, la tradition est une mémoire et un projet, en un mot une conscience collective : le souvenir de ce qui a été, avec le devoir de le transmettre et de l'enrichir. Avec l'article indéfini, une tradition peut désigner un mouvement religieux par ce qui l'anime, ou plus couramment, une pratique symbolique particulière, comme par exemple les traditions populaires.

La tradition du futur

Le folklore est un des éléments les plus forts de l’identité pour les descendants des émigrés du Massif Central montés à partir de la fin du XIXe siècle (lire historique). Aujourd’hui encore, les règles du cahier des charges posées dans les années 20 lors de la création des premiers groupes folkloriques demeurent inchangées : Maintenir vivante la flamme de la tradition et assurer l’animation des banquets d’amicales. Mais il y a aussi bien sûr cette endogamie qui est propre aux Auvergnats de Paris. Alors qu’en province, certains intègrent un groupe folklorique comme on pratique un hobby  au sein d’une association souvent aidée par les municipalités, à Paris, on est au cœur des racines auvergnates.

Aller au haut