PA 2022 0116ème Prix Arverne. Sous « le Regard de Jeanne », entre émotions littéraires et intermèdes musicaux...

Emotions d’un regard, celui de l’héroïne du roman primé : Jeanne, émotions du lauréat habité par son amour du terroir, se muant en un véritable hymne au Massif Central dans son magnifique discours, émotions des pastourelles offrant aux participants la primeur de quelques extraits du « Regard de Jeanne » mais aussi divertissements en musique avec cabrettes et accordéon de « Cabrettes et Cabrettaires » puis, chansons en français et en occitan improvisées avec fougue par l’assemblée, telle fut la réjouissante remise officielle du Prix Arverne 2022, jeudi 19 mai 2022, à partir de 19h, au « Cardinal », chez M.M. BONNENFANT et BORREL, remerciés pour leur accueil prévenant et gourmand.


Accueillis par les gracieux sourires des pastourelles en costume : Charlotte BAYARD, pastourelle de la Ligue Auvergnate et de la Corrèze ; Julie BERGOUNGHON, pastourelle de la Lozère et Camille NOYER, pastourelle de l’Aveyron qui, toutes trois, offraient à chacun de ravissants et utiles marque pages, de la part de la Ligue Auvergnate et du Massif Central, les Auvergnats à Paris se pressaient nombreux autour du lauréat 2022 du Prix Arverne : Jean-Guy SOUMY pour faire dédicacer l’ouvrage récompensé.PA 2022 02
Tandis que Régine RAYNALDY, Gérard BONNENFANT et Yannick ROUSSEAU donnaient avec entrain, la note musicale traditionnelle et que les discussions s’animaient, Michel BESSIERES, responsable du Prix Arverne au sein du Comité exécutif de la Ligue Auvergnate souhaitait, avec allant, la bienvenue à toutes et à tous, tout en conviant la pdte de la Ligue Auvergnate et du Massif Central, Isabelle CAZALS, à prendre la parole.
Avec enthousiasme, Isabelle CAZALS remercia tous les présents, soulignant d’emblée, que malgré un contexte troublé, le Prix Arverne a maintenu son cap, décernant son Prix tant en 2020, 2021 que 2022, toujours vaillant en sa 16ème année et cherchant encore à accroître sa notoriété.
Elle adressa d’abord, ses vifs remerciements à la BRED/Banque Populaire qui, non seulement est « un partenaire financier indispensable » mais encore un soutien indéfectible grâce à Anne KONTER, directrice régionale, toujours présente aux côtés du Prix Arverne. Les 11 jurés avec la pdte du jury, Josyane DELMAS-BOUCHARD, également responsable Culture et Histoire au sein du Comité exécutif de la Ligue Auvergnate, furent également félicités pour « leur travail collectif » avec une mention particulière pour deux d’entre eux : Hugues-Henri LEJEUNE et Gérard DI BONA qui ont souhaité désormais laisser leur place au sein du jury.
La pdte de la Ligue Auvergnate salua avec joie Hélène ANGLADE, fille du premier lauréat du Prix Arverne, Jean ANGLADE en 2007 et Clarisse ENAUDEAU. Toutes deux s’occupent avec PA 2022 03passion du Prix Jean ANGLADE, partenaire du Prix Arverne. Elle cita également Jean-François SERRE, nouveau pdt de la Veillée d’Auvergne et la présence de partenaires, monsieur Jean-Pierre CHEDAL de la Confédération des Commerçants de France, ainsi que madame Annie MAUREL du Cabinet Horizons BMG.
Après avoir réservé ses plus chaleureux remerciements et ses plus vives félicitations à Jean-Guy SOUMY, Prix Arverne 2022, Isabelle CAZALS donna des nouvelles de la Ligue Auvergnate ; de la jubilatoire Nuit Arverne du 12 mars 2022 se résumant en 3 mots : jeunesse, danses, euphorie et « de l’avenir, avec le fonds de dotation : « la Ligulaire » : « soutenir pour transmettre », à la fois vecteur financier et de valorisation des actions entreprises », permettant bien des projets déjà esquissés. Elle annonça enfin la prochaine Nuit Arverne « pour rallumer enfin les étoiles de Baltard », le 17 décembre 2022 et Jean-Guy SOUMY y est, d’ores de déjà, attendu sur le stand Culture.
« Que le regard clair de Jeanne que nous adresse la couverture du roman éclaire nos jours et mois à venir » conclut la pdte de la Ligue Auvergnate.
Anne KONTER, directrice régionale de la BRED/Banque Populaire se réjouit de cette belle cérémonie et exprima avec beaucoup de conviction son attachement à la culture et aux valeurs littéraires véhiculées par le Prix Arverne, qu’elle encourage avec toute son énergie.
Après avoir salué l’assistance, Josyane DELMAS-BOUCHARD, pdte du jury du Prix Arverne rejoignit la pdte de la Ligue pour remercier la BRED et Mme KONTER. Et bien sûr, elle accueillit avec satisfaction Jean-Guy SOUMY, venu de province pour l’occasion, entouré de la directrice littéraire des éditions des Presses de la cité, Clarisse ENAUDEAU, de Clotilde PENEAU, responsable Evènementiel et de Marie-Jeanne DENIS, attachée de presse des éditions Presses de la cité.
Elle tint à présenter les membres du jury, faisant toujours preuve de perspicacité et de fidélité ; Raymond TREBUCHON, pdt d’honneur de la Ligue Auvergnate, excusé ; Roger VIDAL, pdt d’honneur de la Veillée d’Auvergne, excusé ; Bernard LHERITIER, pdt d’honneur de la Fédération des Amicales du Cantal ; Guy TAILLADE, vice-pdt de la Veillée d’Auvergne et archiviste de la Ligue Auvergnate ; Gérard DI BONA, ancien secrétaire de la Ligue Auvergnate, excusé, qui fut remercié au nom du jury du Prix Arverne car il a toujours su avec bonne humeur et sérieux à la fois, présenter des candidats, souvent corréziens, d’ailleurs…, avec persévérance et engagement sincère pour le Prix Arverne depuis 16 ans ; Serge CAMAILLE, écrivain, Prix Arverne 2018, excusé : Marc TARDIEU, écrivain ; Henri JURQUET, écrivain, excusé ; Bernard THOMASSON, écrivain, Prix Arverne 2015, excusé et Clarisse ENAUDEAU, membre du jury, dans le cadre d’un partenariat avec le prix Jean ANGLADE.
Après avoir rappelé que durant 16 années, grâce au Prix Arverne, les Auvergnats à Paris ont pu lire de grands écrivains de nos contrées tels que Jean ANGLADE, Marie-Hélène LAFON ou Cécile COULON, que la détermination du jury est sans faille et que l’objectif est de hisser le Prix Arverne au plus haut, la pdte du jury présenta le lauréat 2022, en cette année où la lecture est érigée comme grande cause nationale.PA 2022 04
Jean-Guy SOUMY, choisi le 12 avril 2022 par les membres du jury, parmi 7 nominés, pour son roman : « Le regard de Jeanne », paru aux Presses de la cité, est un écrivain creusois, très attaché à son village natal. Il est aussi lié au Limousin en tant que membre de la Nouvelle Ecole de Brive.
Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, Jean-Guy SOUMY a été nominé 3 fois par le jury du Prix Arverne qui avait déjà repéré son grand talent littéraire et ses histoires captivantes mettant souvent en lumière des métiers disparus comme la photographie ambulante au XIXème siècle dans les campagnes auvergnates dans l’ouvrage primé ce jour.
« Le regard de Jeanne », dit Josyane DELMAS-BOUCHARD, c’est celui, attentif, admiratif et bienveillant que l’héroïne porte sur son maître photographe qui va lui apprendre un métier et lui permettre de s’émanciper loin de sa ferme corrézienne.
Ce roman original, peuplé d’aventures affrontées par deux destins très attachants qui se rencontrent, met en exergue de solides valeurs d’apprentissage, de transmission et d’émancipation et procure de vraies émotions comme seuls les très bons livres peuvent les offrir à leurs lecteurs.
Grâce à la magie de la lecture, ressurgissent les souvenirs de photos anciennes peut-être prises justement par un photographe itinérant dans nos campagnes, signifiant que cet art naissant de la photographie participe aussi à l’histoire de nos familles.
Bravo et un grand merci à notre 16ème Prix Arverne ! dit en conclusion la pdte du jury tout en répétant que si « le livre est le meilleur remède contre l’ignorance, la bêtise, le racisme, l’ennui, la solitude et le chagrin » (Jean ANGLADE), on peut affirmer aussi avec « Le regard de Jeanne » que « la photographie est la littérature de l’œil ». (Rémy DONNADIEU) et que par un regard (celui de Jeanne), le photographe ouvre une fenêtre sur un instant de vie que chacun peut interpréter selon sa propre vision du monde » (Xavier LACASSAGNE).
Introduits par Clarisse ENAUDEAU qui souhaita joliment « faire chanter les mots », trois extraits du roman couronné furent lus, telles de subtiles « mises en bouche », par Charlotte, Camille et Julie, afin de donner l’envie à tous les présents de prendre le roman et de ne plus le lâcher.
Jean-Guy SOUMY exprima quant à lui, sa reconnaissance et son allégresse de recevoir le Prix Arverne. Il se dit très impressionné, satisfait que l’activité solitaire de l’écrivain soit reconnue. Avec éloquence et amour du terroir, il disserta autour de la géographie du Massif Central imaginaire et romanesque, heureux de le contempler comme au Premier Matin du Monde et souhaitant partager avec son épouse ce grand moment de bonheur intense, très important pour lui, il lui dédia son Prix.
Très applaudi, Jean-Guy SOUMY reçut alors, au nom de la Ligue Auvergnate, des mains de Madame KONTER et d’Isabelle CAZALS le chèque de 1500€ correspondant au Prix ainsi qu’un diplôme, souvenir de cet émouvant 16ème Prix Arverne qui se poursuivit par une séance photo, un cocktail et des chansons, dans une ambiance chaleureuse, unissant dans une même alchimie, les amateurs de littérature et les amateurs de musique.

 

La Ligue Auvergnate et du Massif-Central est une confédération internationale des associations originaires du Massif-Central créée en 1886. Elle a été fondée par Louis Bonnet pour défendre et unir les Auvergnats de Paris. Contact mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Internet de la Ligue Auvergnate et du Massif Central
Copyright © 2009-2022
Mentions légales