Le bon côté du confinement…

Polka

Bientôt 3 semaines que ce foutu confinement a démarré… Une semaine après nos vacances !

Autour de moi, beaucoup ne prenaient pas la chose très au sérieux... C’était plus pour les gens des villes !!! L’inquiétude me gagne pourtant rapidement. Pour mes parents, plus tous jeunes ! Pour ma famille…

Je mesure très vite la chance que j’ai de vivre en Auvergne, dans un tout petit village. Ici, on ne remarque pas bien les voitures qui ne circulent plus, les gens qui ne travaillent plus, qui ne sortent plus...

Rester à la maison sans être en vacances. Il faut maintenant ‘’télétravailler’’… pas évident quand on enseigne la musique !!!

 

Alors je prends le temps. Je cherche, j’écoute beaucoup de musiques de divers styles, et j’envoie les liens à mes élèves quand ça me plait. Je prends le temps, je cherche des applications, des jeux musicaux que je leur envoie. Quelques cours par visio pour donner des conseils et corriger quelques erreurs…

Je prends le temps de jouer pour moi aussi, pour le plaisir ! Je compose, je jette, je recommence !!!

Mais je prends aussi du temps pour faire le reste, ce qui est souvent fait à la va-vite d’habitude. Retrouver le goût de cuisiner pour le plaisir et non juste pour manger ; faire de la couture, jardiner, ranger, trier… sans stress, sans regarder l’heure…

Et puis je prends des nouvelles des gens que j’aime et qui me manquent. Mes parents et une partie de ma famille qui sont sur la région parisienne, mes enfants, mon petit fils… Je me dis que grâce à toutes ces nouvelles technologies je peux quand même les voir par écran. Je vois mon fils à 1m50 quand il passe devant chez nous… c’est bizarre de ne pas pouvoir le serrer et l’embrasser alors qu’il est là, devant moi… mais sa compagne est infirmière et nous savons qu’il faut être très prudents !

Jusque là, rien de bien différent avec le confinement en ville !

Nous avons l’immense privilège d’avoir une maison, un jardin et beaucoup de chemins attenants. Je sors avec ma petite chienne Polka, sans jamais croiser personne ! J’écoute les oiseaux chanter… j’ai le temps…

Je passe devant la ferme voisine qui vend du fromage… 5 personnes sont là, toutes à bonne distance les unes des autres, à discuter de ce fichu virus et  de tant d’autres choses, comme avant, comme au temps de l’insouciance, comme si tout cela était irréel…

La vie va reprendre, un jour, mais pas comme avant… en mieux, j’espère !!!

Prenez du temps, pour vous, pour les autres… et surtout, prenez bien soin de vous !

Béatrice Boissonnade

Souvenirs

Aller au haut