boitier bLe boîtier est composé de deux cylindres usinés, sur lesquels viennent s’emboîter les deux bagues, pour enserrer la plaque de cerclage.
Le boîtier peut être réalisé en bois, dans ce cas on prendra soin d’insérer un embout de renfort, à la partie inférieure des deux bagues afin d’éviter la fissuration du boîtier, fissuration pouvant survenir à la suite de fréquents retraits et emmanchements du hautbois dans le boîtier.

ASSEMBLAGE DES DEUX CYLINDRES

image001 2

 

 

 

Les deux cylindres sont rendus solidaires entre eux à l’aide d’un bout de 14 mm de tube de cuivre de 4/6 mm. Mettre le cerclage en place, puis positionner les deux bagues inférieures, celles-ci seront maintenues et bloquées sur les cylindres, par la cheville de laiton de diamètre 5 mm et de 14 mm de longueur. Les deux chevilles et le cerclage assurent un assemblage rigide. L’absence de colle permet le démontage.
Nota : Le cerclage d’acier inox (ou autre), est préalablement mis en forme et riveté sur un gabarit. Il y a d’autres façons d’envisager la réalisation du boîtier. Les dimensions hors tout restent cependant souhaitables.image003 2



L’assemblage se fait :

  • à la partie supérieure par un tube de cuivre de 4/6 mm,
    à la partie inférieure par une cheville en laiton de 5 mm.

Les deux chevilles et le cerclage permettent un assemblage rigide. L’absence de colle permet le démontage.
(Gravure, remplacement du cerclage ou réfection d’une partie du boîtier) 

 

CERCLAGE METAL

image005 2Le cerclage métal se compose d’une plaque rectangulaire et d’une "clé". Après mise en forme, la clé sera rivetée sur la plaque.

Procédure :

  • percer et riveter la clé à une extrémité de la plaque,image007 2

  • mettre en forme sur gabarit,

  • percer les deux autres trous sur gabarit,

  • riveter les deux derniers trous.

 

 

Par Roger Servant
Novembre 2004

Aller au haut