GENERALITES

image005 2Les règles générales qui régissent la fabrication du Hautbois s’appliquent à ce chapitre.
Les cotes retenues pour l’usinage du bourdon sont telles qu’elles permettent de percer sa partie intérieure, de façon à pouvoir y monter une anche simple ou battante

Sa perce est cylindrique.

 

Le couplage glissant entre les deux parties est facilité par un logement dispensé sur la partie mâle, pour recevoir un enroulement de fil de chanvre.
Les cotes retenues pour l’usinage de la chanterelle sont telles qu’elles permettent de percer sa partie intérieure, de façon à pouvoir y monter une anche double.

Sa perce est conique.

Le couplage glissant entre les deux parties est facilité par un logement dispensé sur la partie mâle, pour recevoir un enroulement de fil de chanvre.
Pour l’utilisation sans anche, et pour conserver l’étanchéité, il suffira d’obstruer l’alésage par un petit bouchon.

LE BOURDON

image001 2

 

 

 

Cette cotation est un exemple parmi tant d’autres. La facture peut être légèrement différente, surtout dans sa forme extérieure.


 

 

 

 

LA CHANTERELLE

image002 2

 

 

 

 

Cette cotation est un exemple parmi tant d’autres. La facture peut être légèrement différente, surtout dans sa forme extérieure.

Cliquer sur l'mage pour l'agrandir

 

 

 

USINAGE DES BAGUES

image054 2

 

 

Les bagues sont identiques pour les pieds de 27 à 57, cela peut être intéressant pour un effet de série, et de ce fait elles peuvent être réalisées à l’avance.

Deux bagues supplémentaires seront réalisées, une à monter sur les boîtiers en bois, l’autre permettant de raccorder les deux parties des hautbois de grande longueur (au-dessus de 500 mm)


Cliquer sur l'mage pour l'agrandir

Par Roger Servant
Novembre 2004

S'inscrire à la lettre d'information

* Indications requises

Souvenirs

Aller au haut