medailleor 2

Depuis 1961, tous les trois ans, le Concours National de Cabrette de Paris fait naître des désirs et renaître des souvenirs chez tous les Cabrettaïres, jeunes et anciens. Il est organisé depuis 1989 avec le soutien de LA LIGUE AUVERGNATE ET DU MASSIF CENTRAL.

Georges Soule, président de l'association Cabrettes et Cabrettaïres, organise le premier concours National de Cabrette en 1961. Année après année, le niveau des candidats ne cesse de s'élever aussi bien dans la qualité de l'interprétation que dans le choix des morceaux. En conséquence, il décide de créer, en 1967, la récompense "Médaille d'Or".

concours 2019 01

Afin de poursuivre son développement, quarante-cinq ans plus tard, en 1997, Victor Laroussinie propose de créer une catégorie supplémentaire appelée "Excellence" pour l'attribution de la Médaille d'Or. Chaque concurrent est désormais soumis à l'interprétation d'un morceau supplémentaire, non étudié, tiré au sort, lors du concours. Un nouveau pallier est franchi ; une maîtrise totale de l'instrument ainsi qu'une connaissance fouillée du répertoire traditionnel et du patrimoine musical confié par nos aînés, sont indispensables pour conquérir la Médaille d'Or.

concours 2019 02Aujourd'hui, le concours de Paris a su traverser le temps pour continuer à exister de nos jours, en garantissant le plus important : la plus grande fiabilité, justesse et intégrité. Son jury est composé des meilleurs Cabrettaïres représentant toutes les sensibilités de la Cabrette en conservant son sens premier : celui de partager autour de la Cabrette. Pendant toutes ces années, il a su maintenir ce souffle si particulier, qui motive et rassure : "l'esprit de famille".  L'esprit de famille c'est aimer se retrouver parmi les siens. Non pas pour s'y enfermer, mais pour y puiser des forces afin de mieux s'ouvrir aux autres. Chaque concours est ainsi l'occasion de découvertes ou de redécouvertes….

Cette année, le conseil d'administration de Cabrettes et Cabrettaïres animé par son président Yannick ROUSSEAU a souhaité le baptiser "Grand concours 2019 03Prix Jacques Berthier" pour rendre hommage à son président fondateur. Celui-ci s’est donc tenu, le samedi 28 septembre 2019 au Nogentel à Nogent-sur-Marne.

Bien évidemment, un peu de stress se sentait parmi les candidats. Ils étaient 2 en « Espoir », 3 en « Confirmé » et 4 en « Excellence ». Enfin, à 14h30, une fois parents et amis arrivés, le moment était venu de prouver son talent et le coup d’envoi était donné.

concours 2019 04Dans chaque catégorie, les candidats tirent au sort leur ordre de passage, puis chacun s’installe sur la chaise au centre de la salle, face au public et attend le feu vert de Yannick Rousseau, qui fait le lien entre le jury et le candidat.

Le jury est en effet dos aux candidats, pour que seule l’ouïe soit juge à la fois du tempo des morceaux, de la technique du candidat, de sa dextérité, de la sonorité et de l’originalité de son jeu.  
Le spectacle est donc réservé au public : certains candidats baissent la tête et ne lèvent pas une fois le regard vers le public ; d’autres se tiennent bien droit, la tête haute, sans pour autant se laisser déconcentrer.
concours 2019 05Chaque passage ôte un peu de tension dans la salle, jusqu’au tour des candidats de la catégorie "Excellence"  tant attendue : vont-ils nous charmer ? Nous surprendre de virtuosité ? Dépasser l’épreuve redoutée du morceau tiré au hasard ? L’un deux va-t-il décrocher la fameuse médaille d’or ? Vers 17h30, enfin, tout le monde est soulagé. En attendant que le jury délibère, chacun y va de son petit commentaire ; les pronostics vont bon train !

concours 2019 06C’est donc désormais lors du banquet annuel qui se tient le soir même, en présence d’une centaine de convives et de personnalités, que les résultats furent annoncés. Xavier HOIRET, président du jury de cette année prit la parole pour féliciter tous les candidats et les remercier de leur participation soulignant qu’il faut beaucoup de courage et de travail pour se présenter au concours... Au nom de tous, il souligna un niveau général excellent de l'ensemble des catégories et des résultats très serrés.

  • Espoir : 1er Antonin DOMINGE; 2ème Philippe PETIT
  • Confirmé : 1er Arnaud ROUVELLAT; 2ème Philippe CARCASSES; 3ème Gabriel CAZALS.
  • Excellence : 1er Médaille d'Or : Olivier ROUVELLAT; 2ème Médaille d'Argent, Arnaud DEGIMBE; 3ème Médaille de Bronze, Emmanuel GREGOIRE; 4ème Prix d'Encouragement, Romain DELCELIER.

concours 2019 07Cette année, le jury a décerné à l'unanimité une Médaille d'Or à Olivier Rouvellat. Une récompense qui n'a honoré que très peu de Cabrettaïres ; au total 14 depuis 1967. Après avoir remporté le concours en 2007 en obtenant le 1er prix médaille d'argent, Olivier récidive donc en 2019 et décroche la distinction suprême : la médaille d'Or. Entrant à cette occasion, dans le cercle fermé des plus grands Cabrettaïres, il montre, de façon magistrale, la force du travail et de la persévérance aux jeunes générations.

La Ligue Auvergnate était bien représenté; par sa présidente Isabelle CAZALS, par nos 3 charmantes pastourelles : Muriel AUBLET CUEVELIER, pastourelle du Puy de Dôme et de la Ligue Auvergnate 2019, Laura ROUCOUS, pastourelle de l’Aveyron, et Marie BONICHON, pastourelle du Cantal et elle-même cabrettaires.

concours 2019 08jpgInvitée par Yannick ROUSSEAU lors du tableau final avec tous les récipiendaires, notre présidente teint à féliciter l’ensemble des candidats de ce concours, en insistant sur la contribution que constitue la participation de chacun à tel concours : « Le vrai challenge ce n’est pas la victoire… Le vrai challenge c’est de contribuer… et j’utilise bien le terme contribuer plutôt que participer… En participant à ce concours, vous faites bien plus que participer, vous faites vivre cet instrument emblématique de nos territoires. Egalement vous témoignez de l’attachement et de la transmission des meilleurs cabrettaïres composants le jury, ou bien de ceux qui vous ont précédés. Bravo à tous. »

Egalement elle félicita l’ensemble des musiciens présents ainsi que l’association Cabrettes et Cabrettaires : « pour ce qu’elle est… pour ce qu’elle représente. Filiale de la Ligue depuis 1988 elle en est un fer de lance rassemblant l’ensemble des musiciens accordéonistes, vielleux, et Cabrettaïres de l’ensemble de notre mouvement. Reconnue d’intérêt général et à l’initiative de la reconnaissance de la cabrette à l’UNESCO, elle place notre confédération au plus haut de l’histoire des auvergnats de Paris ».

concours 2019 09Enfin, tout en donnant rendez-vous le 14 décembre à tous au Pavillon BALTARD, et en particulier aux 4 musiciens de la catégorie EXCELENCE pour une mise à l’honneur toute particulière, elle leur rappela ce qu’elle considère être désormais comme leurs devoirs : « Je voudrais leur dire qu’ils sont excellents mais qu’ils sont désormais détenteur d’une mission… Celle de transmettre… La cabrette est très certainement le seul instrument que je connais qui s’apprend gratuitement… amicalement… Pour tous les professeurs qui se sont succédé auprès de vous, vous avez désormais le devoir d’enseigner aux plus jeunes… et nous comptons tous sur vous. »

Suite à une tombola magnifiquement fournie, l’ensemble des danseurs s’en donnèrent à cœur joie jusque tard dans la nuit sur la piste de danse, avec un orchestre, qui chaque année mêle musiciens de tous âges. Quel bonheur pour les plus jeunes de jouer au milieu des plus grands !

Quant ’à la famille ROUVELLAT doublement et justement récompensée cette année, le sourire de tous témoignait de notre amitié auprès d’eux pour ces nombreuses années dédiées à la musique, au folklore et aux Auvergnats de Paris.

olivier

Aller au haut