26 05 2019 01Après l’Olympia, « la petite reine du folklore » reste fidèle à la Capitale pour fêter avec nous les moments clés de sa carrière, pour le plus grand plaisir de ses admirateurs, qu’ils viennent de notre Massif Central par cars ou bien qu’ils demeurent, pour leur travail, à Paris. 

C’est donc au théâtre de l'Alhambra à Paris le dimanche 26 mai à 17 heures que Sylvie a fait raisonner son accordéon, ou plutôt ses accordéons, accompagnée de quelques-uns de ses nombreux amis : Isabelle DURAND, accordéoniste et animatrice radio, Rémi BRICKA, chanteur des enfants, Karine VIGNI avec un medley d’accordéon classique de grande classe, Jean Louis FONTANA, compagnon de Sylvie et guitariste chanteur talentueux, Linda DE SOUZA qui avec enthousiasme fit chanter l’assistance ses plus grands succès, Didier BARBELIVIEN et une interprétation émouvante de la Montagne, et enfin Pierre DOUGLAS, humoriste de grand renom qui nous a offert une revue de l’actualité à sa façon.

 

26 05 2019 01 02Un spectacle d’une grande diversité à l’image de cette artiste attachante qui défend depuis toujours ses origines et sa région avec conviction parlant, ainsi, forcément au cœur des nombreux Auvergnats à Paris.

La Ligue Auvergnate était représentée en grand nombre dans le public de ce spectacle à l’Alhambra mais également sur scène. Soulignons, en effet le jeu appliqué et enjoué de notre ami cabrettaïre Arnaud ROUVELLAT, plus connu à l’accordéon, qui a représenté avec brio les cabrettaïres de Paris. Enfin,  Laura ROUCOUS, notre gracieuse pastourelle fut invitée par Sylvie PULLES à monter sur scène auprès d’elle. Sous les ovations de ce public très nombreux, elle prit la parole pour nous dire sa joie et son émotion de participer à ce bel évènement (retrouver la dans le Journal des Pastourelles !)

26 05 2019 01 03Accompagnée pendant 2 heures de ses musiciens, notre attachante accordéoniste a mêlé avec cœur les registres faisant la part belle aux valses de notre enfance, à notre langue d’Oc ou à de beaux moments d’émotion comme « Tristesse » de Chopin en hommage à André VERCHUREN, dont l’épouse était également présente ce jour-là. Un concert haut en couleurs traduisant la grande générosité de cette grande accordéoniste. Bravo madame !

Aller au haut