Lozère Estivale 2021 et Prix du Genêt d’or. Des festivités aussi remarquables que réjouissantes.

DSC01610 2L’hommage à son fondateur, il y a 140 ans, du tourisme culturel, de la littérature, de la gratitude envers un Lozérien valeureux, des moments conviviaux : de l’apéritif au repas musical, tels furent les moments forts partagés par de nombreux Lozériens de Paris et du Pays, mercredi 11 août 2021, grâce à l’Association des Lozériens de Paris avec une forte implication de ses membres et son pdt, Jean-Pierre BONICEL. La célébration des 140 ans de l’ALP, avec un an de retard, fut très dignement réussie et l'esprit de transmission entre le passé et le présent fut parfaitement ressenti.


Sur les terres ensoleillées de Théophile ROUSSEL, fondateur de l’Association des Lozériens de Paris, c’est dans un lieu symbolique, chargé de sa présence : sa demeure, le magnifique château d’Orfeuillette, que, plus de 50 personnes se rassemblaient dès 13h30.
DSC01494 2Dans l’ancienne chapelle du château, Jean-Paul MAZOT, conférencier érudit et fidèle à l’ALP, mit en exergue l’aspect social de la carrière de Théophile ROUSSEL : « un homme de son siècle, attaché au progrès social ». En 8 épisodes, le conférencier traça le chemin de vie de ce grand humaniste, né en 1816, fondateur de l’ALP, le 21 juin 1880. Furent particulièrement traitées, ses recherches médicales, sa carrière politique en Lozère où il fut député puis, sénateur, sa présidence à la tête de la société d’Agriculture dès 1854 et bien sûr, ses œuvres sociales concernant surtout la protection de l’enfance avec plusieurs lois votées dont celle très importante de 1874 relative aux enfants du 1er âge. Il fonda également l’école de Montesson baptisée : « Théophile ROUSSEL ». « Ce Saint-Vincent de Paul laïque » fut aussi « le catalyseur du mouvement amicaliste souhaitant pour l’ALP, « fraternité et bienfaisance, protection mutuelle et développement culturel ». « Ancré dans son territoire », Théophile ROUSSEL agit pour le département, visionnaire au niveau ferroviaire, il créa aussi des dispensaires et hôpitaux dont DSC01657 2celui de Saint-Alban et montra un grand intérêt pour le connétable DUGUESCLIN. Très respecté par ses pairs, il reçut de nombreux hommages dont des statues à Mende et à Paris où l’ALP l’honora lors des fêtes de son Centenaire. A son décès, en 1903, ce philanthrope, « nom rendu impérissable » « qui a su concilier justice laïque et charité chrétienne », fut considéré comme « un bienfaiteur de l’Humanité, un maître de granit qui brille au panthéon des gloires lozériennes ».Le pdt de l’ALP, Jean-Pierre BONICEL remercia vivement le conférencier pour cet exposé audiovisuel inspirant et instructif et convia les Lozériens de Paris à aller marcher sur les pas du créateur de l’ALP, en visitant sa ville : Saint-Chély d’Apcher, sous la direction d’un guide avisé.
A Mende, en fin d’après-midi, dans le vaste et confortable espace Georges Frêche, le 5ème salon littéraire de Lozère Estivale depuis 2016, accueillit une quinzaine de « plumes lozériennes et arvernes » présentées avec joie et honneur par Josyane DELMAS-BOUCHARD, dans une ambiance chaleureuse et détendue, propice à de belles rencontres entre les auteurs et leurs lecteurs. Parmi ces plumes brillantes, figuraient deux éminentes associations lozériennes : la revue régionaliste « Lou Païs » et la société des Lettres, Sciences et Arts de la Lozère ; le 15ème lauréat du Prix Arverne, Maurice CHALAYER offrant la primeur de son roman promu, au titre apaisant : « Le porteur de joie » ; d’anciens et fidèles Prix du Genêt d’Or : Jean-Paul MAZOT, Marie de PALET, Michel ROCHE et d’anciens Prix Arverne qui, comme Maurice CHALAYER, font la fierté de la Ligue Auvergnate : Daniel BRUGES et Serge CAMAILLE. Deux écrivains ayant participé au salon littéraire précédent : Jean-Marie BRUGERON et Bernard VANEL et de nouveaux auteurs : Ludovic CHAPTAL et le centre poétique Léon BOURRIER, Alain DELAGE, Chantal FERRIEZR, André GARDIES et Jacques MAUDUY, Yves RAUZIER complétaient cette séduisante palette littéraire. Tous prouvèrent par leur participation très appréciée que la culture est bien vivante et prospère en Lozère et que le livre, selon Jean ANGLADE, premier lauréat du Prix Arverne en 2007 est « le meilleur remède contre l’ignorance, la bêtise, le racisme, l’ennui, la solitude, le chagrin ».
DSC01644 ALP 11 août 2021Tandis que les dédicaces enchantaient les lecteurs, devant les caméras de la télévision locale TWZ Lozère, André ROUSSET, animateur dynamique de la rencontre, invitait chacun à assister à la remise officielle du 39ème Prix du Genêt d’Or.
En présence de nombreux parents et amis, d’élus et de personnalités tels que Régine BOURGADE, 1ère adjointe à la mairie de Mende ; Jean-Pierre BONICEL, pdt de l’ALP ; Jacques BLANC, ancien ministre ; Valérie HATSCH ,Préfète de la Lozère ; Laurent SUAU, maire de Mende ; Monseigneur BERTRAND, évêque de Mende ; Isabelle CAZALS, pdte de la Ligue Auvergnate ; Léa MALIGE, pastourelle de la Lozère et de la Ligue ; Le Père BOISSIER, aumônier de la paroisse Lozérienne de Paris et Anne BERNARD-GELY, pdte de la Paroisse Lozérienne de Paris ; Rémi ANDRE, maire de Montrodat et Paul ASTRUC, directeur de Lou Païs, la cérémonie, très émouvante commença en chanson par « Les Copains d’abord », choix du lauréat « Kiki » BOULET puis, par un discours de Mme BOURGADE.
Représentant Sophie PANTEL, pdte du CD Lozère, Régine BOURGADE précisa d’emblée que la candidature de Christian BOULET avait fait l’unanimité du jury, réuni le 29 juillet 2021. « Figure incontournable du sport mécanique », Kiki BOULET a eu un parcours hors du commun, passionné par la moto. « Son opiniâtreté, sa compétence et son habilité en tant que pilote ont été reconnues au niveau international ». Un grave accident de la vie lors des championnats du monde en 1999, au Portugal stoppa son élan de champion mais pas sa « vocation » pour la moto au sein du Moto Club Lozérien. Il effectua le tracé du Trèfle Lozérien, épreuve emblématique qui rassemble 300 bénévoles et fait rayonner la Lozère. Rendant aussi hommage à ses proches et à la grande famille du Moto Club Lozérien, Régine BOURGADE conclut en félicitant avec enthousiasme « Kiki » BOULET, à la sympathie communicative, 39ème lauréat du Prix du Genêt d’Or.
Jean-Pierre BONICEL, pdt de l’ALP exprima toute sa joie devant ses nombreux amis, venus fêter « Kiki » BOULET mais aussi célébrer les 140 ans de l’ALP grâce à une excellente conférence de Jean-Paul MAZOT sur Théophile ROUSSEL, une visite de Saint-Chély d’Apcher, un intéressant salon littéraire. Merci, dit-il, à tous ceux qui, malgré l’environnement sanitaire, ont eu plaisir à se retrouver, merci au CD Lozère, merci à la ville de Mende, merci à Jean-Michel BRUN, directeur d’Hyper U ; merci au CDT qui propose de très beaux films mettant en valeur le département, merci aux musiciens : Claude ARNAL, Sébastien DALLE, Joël DAVID et de musiciens de la Bourrée de Mende.
20210811 181604 articleFier du choix du jury, Jean-Pierre BONICEL se dit heureux que ce 39ème prix du Genêt d’Or, « Légion d’honneur » de la Lozère, soit attribué à « Kiki » BOULET car au sein du Moto Club Lozérien, il est un exemple à suivre, motivant les jeunes, ne baissant jamais les bras, grâce à un entourage familial et amical très soudé. « Porte drapeau du sport, du Trèfle Lozérien, de l’Enduro, « Kiki » fait preuve d’une indomptable volonté comme disait GANDHI et peut faire sienne la devise de Winston CHURCHILL : « Là où se trouve la volonté, il existe un chemin ».
Christian BOULET, fier, ému et heureux, remercia l’ALP et le CD Lozère pour ce Prix qui récompense son amour pour la moto, sa carrière de pilote, son bonheur de former les jeunes au pilotage et son attachement au Moto Club et au territoire lozérien qui est un paradis pour lui. Il remercia tous ses amis du Handisport, le CD Lozère qui organise des séjours pour les handicapés, ses parents qui lui ont inculqué les valeurs de respect, de travail et de volonté et sa famille, pour son soutien indéfectible.
Jacques BLANC expliqua que Christian BOULET donne à tous « une leçon de vie », saluant ses capacités d’adaptation, son sourire, sa performance en tant que 3ème aux championnats du monde en Australie, ses compétences en Handbike. « Kiki », merci, conclut-il.
Pour Laurent SUAU, ce Prix est une évidence, « ce mendois sympathique tire la Lozère vers le haut ». Un grand bravo à lui !
Isabelle CAZALS, se réjouit du bel anniversaire des 140 ans de l’ALP et de son formidable Prix du Genêt d’Or 2021, très émue par la ténacité, le courage, l’engagement pour la transmission aux plus jeunes des sports mécaniques. Lors de ses 140 ans, l’ALP célèbre le passé, le présent et l’avenir en espérant que le futur sera radieux avec des jeunes attachés à leur région. La Ligue Auvergnate compte sur les Lozériens, elle est fière de voir 4 Prix Arverne présents au salon littéraire et elle travaille pour tous en préparant la Nuit Arverne au pavillon Baltard, le 11 décembre 2021.
Léa MALIGE, gracieuse dans son seyant costume de pastourelle de la Lozère et de la Ligue, se dit très sensible à l’itinéraire du lauréat du Prix du Genêt d’Or.
Valérie HATSCH, préfète de la Lozère félicita les organisateurs de ce moment festif, soulignant la force et le dynamisme de l’associatif et de l’ALP, en ce jour d’anniversaire. Elle insista sur la popularité de Christian BOULET qui force le respect, très connu dans le domaine de l’Enduro et le Trèfle Lozérien créé en 1986.
Bravo au Prix du Genêt d’Or 2021 pour sa force, le dépassement de soi, l’entraide et la solidarité et pour son implication dans le domaine du sport en Lozère, dit-elle pour conclure, tout en remettant exceptionnellement la médaille de la Préfecture au récipiendaire sous les applaudissements.
Après la remise de fleurs à Cécile BOULET et un souvenir offert à la pastourelle, de la part de l’ALP, le chèque de 1500€ concrétisant le Prix du Genêt d’Or, réparti à parts égales entre l’ALP et le CD Lozère, fut confié à Christian BOULET sous les acclamations.
Après un apéritif, en musique, aussi gourmand que convivial, regroupant plus de 230 personnes, l’excellent repas qui suivit, préparé par Jason PRUNIERES d’Aumont, fut tout aussi agréable, alternant danses traditionnelles et modernes grâce à 6 musiciens talentueux. L’apothéose fut l’arrivée scintillante du gâteau d’anniversaire, point d’orgue délicieux de la célébration des 140 ans de l’ALP, offrant, en une journée d’exception, un éventail d’activités mais aussi de belles valeurs de gratitude, de transmission, de courage et de volonté. Bravo et que vive l’ALP fière de ses 140 ans !
A noter que l’ensemble de l’évènement hors apéritif et repas a été entièrement couvert par KWZ tv Lozère : Pour y accéder : https://www.facebook.com/KWZtvLozere/videos/907208329835112. Un grand merci à Eric Michel.

 

La Ligue Auvergnate et du Massif-Central est une confédération internationale des associations originaires du Massif-Central créée en 1886. Elle a été fondée par Louis Bonnet pour défendre et unir les Auvergnats de Paris. Contact mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Internet de la Ligue Auvergnate et du Massif Central
Copyright © 2009-2021
Mentions légales