L'Auvergne sous les étoiles de Baltard samedi 8 décembre à 20h

logo chapeau baltardPrenez vous billets ici....button5

fac4De Georges Pompidou à Albert Monier, une rencontre estivale culturelle, sous la houlette de Roger Vidal, président de la Veillée d’Auvergne et du Massif Central.

La célèbre photo d’Albert Monier : « la poignée de main » qui constituait élégamment, à la fois, le programme et le menu de la rencontre d’été de la Fédération des Amicales du Cantal, en partenariat avec le Crédit Agricole Centre France, jeudi 9 août 2018, à Condat, dans « ce triangle des Bermudes entre Allanche, Murat et Riom Es Montagne »,  symbolise l’union entre Cantaliens du pays et ceux de Paris comme ce fut le cas lors de cette journée foisonnante et mémorable, présidée par Roger Vidal et dédiée à la culture.

Dès 10h, la visite du musée Georges Pompidou à Montboudif, dans son village natal, fut émouvante car le musée, dans une sobriété élégante, ressemble à l’ancien Président de la République. Tout nous l’évoque avec ferveur et intelligence : des photos belles et très bien choisies, le plus souvent en noir et blanc, les citations, les objets et les documents jusqu’au montage vidéo. Nous ressentons sa présence et son amour pour la terre cantalienne, fier « d’être né dans un petit village de Haute Auvergne, à mille mètres d’altitude, dans une maison qui appartenait à ses grands-parents maternels ».

fac1Se déroula ensuite, avec la même émotion, en présence notamment de Maude Teissedre, charmante pastourelle du Cantal et Isabelle Cazals, pdte de la Ligue Auvergnate, un hommage officiel avec dépôt de gerbe et regret interprété à la cabrette par Guy Letur, sur le buste en bronze de Georges Pompidou : « le cantalien le plus connu du monde qui a fait beaucoup pour la France ».

Un autre hommage eut lieu au monument aux morts de Montboudif, dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre et une gerbe fut déposée devant le monument aux morts, avec la participation de plusieurs personnalités, dont Roger Vidal, pdt d’honneur de la journée ; Lucien Bonhomme, maire de Montboudif ; Jean Page, maire de Condat ; Maurice Pallut, maire de Chanterelle ; Josiane Costes et Bernard Delcros, tous deux sénateurs du Cantal tandis que la cabrette de Guy Letur égrenait un Regret.

Les 150 amis de la Fédération des Amicales du Cantal se retrouvèrent ensuite à la salle des fêtes de Condat, pour un apéritif offert par la municipalité.

fac2Bernard LHERITIER, pdt de la FAC, prit la parole avec enthousiasme pour saluer tous ses amis comme Alain Marleix, ministre et pdt de l’association cantalienne Georges Pompidou ; Bruno Faure, pdt du Conseil Départemental du Cantal ; Daniel Lerouge, pdt de la Paroisse cantalienne de Paris ; Jean-François Serre, pdt de l’association des amis d’Albert Monier ; Raymond Trébuchon, pdt d’honneur de la Ligue Auvergnate ;  Christian Vabret ; Jean-Michel Gaston, vice-pdt de la FAC ;  : Marie-Hélène Pounhet, secrétaire générale de la FAC ; et pour le Crédit Agricole Centre France : Jean-Luc Beyer, directeur et Serge Rousaire, de l’Antenne Parisienne. Il retraça l’histoire de la Ligue, vaillante avec ses 130 ans et qui part vers de nouvelles aventures. «  La FAC doit se moderniser », dit-il et comme l’écrit Denis Turière dans le titre de son ouvrage : « vouloir, croire, oser ». « L’amicalisme aide le pays et fait aimer le Cantal », conclut-il, sous les applaudissements.

Alain Marleix, ministre, disserta autour des problèmes de la ruralité dans le Cantal. Il rappela l’important discours

de l’agriculture du Président Pompidou en 1971 et son combat pour défendre les communes rurales. Il se dit heureux que l’ancien Président de la République, parti trop tôt en 1974, soit sorti de l’oubli et se réjouit de recevoir l’ouvrage de Denis Turière.

Le Crédit Agricole, entre traditions et modernité, évoqua les efforts de la banque pour aider la ruralité et ses investissements sur le territoire cantalien,

Après l’annonce de la rencontre d’été de la FAC, le 6 août 2019, chez Christian Vabret, pdt de l’école de boulangerie-pâtisserie du Cantal, au château de Salles et le cadeau offert à la pastourelle du Cantal, Isabelle Cazals, pdte de la Ligue Auvergnate, tout en recevant un ouvrage sur Georges Pompidou, exprima sa joie d’être présente et sa fierté de porter les couleurs de la Ligue Auvergnate, annonçant la prochaine Nuit Arverne, le 8 décembre 2018, au Pavillon Baltard.

fac3Du pdt d’honneur du jour, pdt de la Veillée d’Auvergne et du Massif Central, Roger Vidal, «  homme de lettres en terre de littérature à Sceaux, le pays des Méridionaux », conteur remarquable, scientifique reconnu, très soutenu par son épouse, Josette Vidal, l’on parcourut son cursus brillant : son entrée à la Ligue Auvergnate en 1981, sa Légion d’Honneur et sa présidence de la Veillée d’Auvergne qu’il anime avec brio depuis 1996, la portant à un niveau jamais atteint avec notamment ses prestigieuses rencontres annuelles au Sénat.

 Bernard Lhéritier remercia aussi Roger Vidal de lui avoir appris la culture du Cantal et celle du sport puis, mentionna également le photographe Albert Monier, né à Chanterelle où son musée permet de découvrir ses merveilleuses cartes postales.

Roger Vidal, pdt d’honneur fit, quant à lui, une allocution de grande qualité, démontrant ainsi ses talents littéraires.

Il se félicita des commémorations célébrant les 20 ans de la disparition d’Albert Monier, grand photographe cantalien qu’il admirait tant pour ses poétiques illustrations d’ouvrages que pour les 80 millions de cartes postales vendues dans le monde et devenues des œuvres d’art. Il brossa ensuite avec passion, un tableau des écrivains du Cézallier le menant sur le chemin littéraire d’Henry Delmont et son fameux guide du Cantal, François Cassingena- Trévedy et son « cantique de l’Infinistère à travers l’Auvergne », Pierre Besson, l’immortel auteur d’ « Un pâtre du Cantal », le grand écrivain Georges Bataille puis, Marie-Aimée Méraville et son Coffre à sel et bien sûr, Marie-Hélène Lafon, Prix Arverne 2013 «  dont l’œuvre très connue, respire la fraîcheur et qui constitue une référence dont nous sommes très fiers », dit-il. De Georges Pompidou, Roger Vidal tint à lui rendre un hommage très personnel.  « Cet agrégé de Lettres qui fut le sauveur de 1968 puis le Président pragmatique qui a fait naître la France industrielle est aussi un pionnier du spatial français et européen » et Roger Vidal lui en est très reconnaissant puisque ce fut son domaine  « de grand avenir » et qu’il est heureux en tant qu’ingénieur Supélec, d’avoir participé , entre autres, au lancement de la fusée Ariane à Kourou et d’avoir pu mener à bien des responsabilités spatiales importantes au sein du CNES. Très applaudi pour son discours, Roger Vidal fut remercié par un livre récent de Daniel Bruges, Prix Arverne 2010. Enfin, le maire de Condat, Jean Mage, honoré de l’auditoire de qualité et des hommes de l’Art, de la Politique et de la Culture qui offrent au Cantal une renommée nationale, offrit le verre de l’Amitié.

Le repas servi au restaurant : « le lac des Moines » avec une vue verdoyante et rafraîchissante sur le lac, fut gastronomique. Chacun se régala tandis que la pdte des Auvergnats de Grande Bretagne parlait d’un ouvrage à paraître, que chaque convive recevait avec plaisir un opuscule sur Albert Monier et que Guy Letur enchantait les convives avec son accordéon. C’est en musique que prit fin cette rencontre d’été de la FAC passionnante, bien orchestrée et réussie.

Fédération des Amicales du Cantal

Logo bottom

Pastourelles 2019...

La Ligue Auvergnate et du Massif Central se prépare à élire ses nouvelles pastourelles pour 2019, lors de sa grande soirée annuelle « L’AUVERGNE SOUS LES ETOILES DE BALTARD » le samedi 8 décembre 2018. Qui succédera à Marie COTTREL, pastourelle du Puy de Dôme et pastourelle de la Ligue Auvergnate 2018 ? Suivez le lien...

Partenaires

Calendrier

Prix arverne


PRIX ARVERNE 2018
Serge CAMAILLE
« L'enfant de Carladès »

Aller au haut